Historienne de formation, Geneviève Vincent est conférencière, médiatrice de culture chorégraphique pour de nombreuses structures.
Elle enseigne dans diverses universités l’histoire des Arts et la méthodologie de projets culturels dans le cadre de licences et de masters professionnels (Montpellier, Rouen, Toulouse, Tours) ainsi que dans des lieux de formation professionnelle du danseur (Centre National de la Danse, Ecole Nationale Supérieure de Marseille, Exerce-CCN de Montpellier, studios du cours de Marseille-Cannes, studios du cours de Marseille). Elle collabore régulièrement avec l’Association Régionale pour le Développement des Entreprises Culturelles de Montpellier.

Ses contributions éditoriales, articles, actes de colloques, sont nombreux, comme sa participation récente au « Dictionnaire des femmes artistes » qui paraîtra en 2013 aux Editions des Femmes.
Elle a publié son premier roman « Trop de corps » chez Indigène Editions en Mars 2007. Son deuxième roman : « le murmure du sang » sera publié en 2013, suivra une adaptation scénique avec une danseuse, une compositrice, un scénographe.

En 2011, elle travaille comme dramaturge et assistante à la création « Des hommes » de Bernardo Montet , inspirée du Bagne de Jean Genet ; en 2012, avec la chorégraphe Germana Civera comme interprète pour la création « To be, a real tragedy » au Festival de Danse de Montpellier ; en janvier 2013 elle collabore comme dramaturge à la prochaine création « Phœnix » de Michèle Murray qui aura lieu à l’Agora-Montpellier-Danse.

Elle a accompagné depuis 1976 un certain nombre d’artistes (François Verret, Marc Vincent, Susan Buirge, Mathilde Monnier, Antonia Baer, Gisèle Vienne, Bernardo Montet, Germana Civera, Michèle Murray …). _
  • GenevièveVincent
  • Professeur d’histoire de la danse et de culture chorégraphique
D. du cycle initial : Omar Taiebi
D. du cycle supérieur : Paola Cantalupo